Comment gérer son stress avant un match

Comment gérer son stress avant un match

Quel que soit le sport que nous pratiquons, les matchs restent stressants par leurs enjeux. Conserver une place de titulaire, la victoire, le challenge, beaucoup de facteurs peuvent nous mettre la pression.

 

Le stress d’avant match est subjectif selon chacun d’entre nous. Le problème c’est que certains sports ne permettent pas de l’extérioriser. Je vais donc présenter dans cet article plusieurs techniques simples et efficaces pour canaliser son énergie.

 

Ainsi que transformer son stress en motivation.

 

Pourquoi gérer son stress avant un match ?

 

Le stress d’avant match peut conclure sur simplement deux effets. Le premier est la perte d’énergie associée au doute. Ces facteurs peuvent causer un manque de confiance en nous et atteindre notre niveau technique et ainsi gâcher notre match.

Le deuxième est  une motivation et une confiance en soi illimitée. Le deuxième effet reste celui que nous voulons atteindre. Nous l’appelons également : le bon stress.

C’est donc ce bon stress que nous allons chercher à obtenir avec des techniques simples et efficaces que je vais présenter dans cet article.

 

Écouter de la musique

 

Je commence par cette technique, car c’est sûrement la plus simple pour gérer son stress. Cette technique est pratiquée par plein de sportifs de haut niveau.

Elle permet de transformer notre état émotionnel. Lorsque l’on écoute de la musique avant un match on le fait pour deux raisons : se calmer ou se donner du courage, se motiver.

Chacun sait ce dont il a besoin selon ces deux influences émotionnelles. Je tiens juste à ajouter qu’il faut faire attention au timing auquel nous gérons nos émotions avec la musique.

Je m’explique, il reste important de ne pas être trop calme en commençant le match, car on peut ainsi se laisser surprendre par son intensité et avoir du mal à nous réveiller.

Et pour le fait de se motiver, il faut prendre garder à ne pas épuiser toute notre énergie avant même que le match commence.

 

Écouter de la musique reste une excellente méthode à condition de gérer son timing et de savoir ce que nous recherchons, de la motivation ou du calme.

Je conseille de commencer à écouter la musique à l’entrée dans le vestiaire pour un réveil émotionnel puissant juste avant le match.

 

Respirer et se décontracter

 

Pour jouer notre match, il reste essentiel d’utiliser nos muscles. Ceux-ci se fatiguent, nous pouvons ressentir des crampes et des contractures et si nous allons trop loin une déchirure.

Ses maux physiques et musculaires sont causés par une contraction trop importante de nos muscles. Pour éviter cela et garder un maximum d’énergie pour l’épreuve, il faut se détendre au niveau musculaire.

Afin de parvenir à le faire, nous pouvons pratiquer des exercices de respiration en prêtant attention à la détente progressive de notre corps.

Cette technique peut nous faire éviter bon nombre de claquages et autres blessures. Lorsque notre corps est contracté, nous avons moins d’énergie et nous sommes moins souples.

Pour cela, inspirer longuement et lentement par le nez et expirer longuement par la bouche pendant 5 à 10 minutes.

 

Afin d’éviter les blessures musculaires et garder l’ensemble de l’énergie dans nos muscles, il faut pratiquer des exercices de respiration pour détendre notre corps.

 

Éviter d’écouter les déchets émotionnels

 

Certains de nos coéquipiers peuvent êtres tellement stressés que leurs comportements en deviennent toxiques pour le moral de l’équipe donc le notre.

Il reste alors important de voir comment tout le monde se prépare et gère son stress d’avant match. Il faut donc s’éloigner de ces personnes, du moins avant le match.

Ces personnes peuvent être celles qui disent qu’il est impossible de gagner le match, que l’on n’est pas préparé ou que nous sommes trop endormis. Il faut également s’éloigner des trop excités, car ils peuvent nous stresser si l’on compare notre motivation à la leur.

Tout le monde ne prépare pas son match de la même manière.

 

Choisir avec qui parler avant un match et qui écouter peut nous éviter des peurs et un stress inutile. Beaucoup de comportements et attitudes de coéquipiers peuvent être toxiques et augmenter notre niveau de stress.

 

Se créer une bulle d’avant match

 

Plus le match approche, plus nous devons être concentrés et rentrer dans celui-ci.

L’expression de se mettre dans sa bulle est communément utilisée dans le sport. Se créer une bulle reste plus facile dans un sport individuel que collectif. La création de cette bulle doit être progressive afin de pouvoir se connecter à nos émotions et aller chercher notre motivation et vaincre notre stress.

Cette bulle que nous créons doit surtout être une bulle de confort et de confiance. En nous mettant dans une bulle de confiance, nous diminuons fortement notre stress.

Pour me créer cette bulle, je conseille de se concentrer sur ce que nous savons faire techniquement.

De plus, se rappeler de beaux moments que nous avons vécu et les plus belles actions que nous avons pu effectuer auparavant. Dans cette bulle nous devons être notre meilleur ami et nous donner le droit de réussir tout autant que le droit d’échouer.

 

Manger correctement

 

Le stress est très énergivore, il reste donc important de bien s’alimenter pour ne pas être en panne lors de notre match.

Pour bien me nourrir, je conseille de manger des féculents 2 heures avant le match. Les féculents permettent un grand apport calorique et énergétique.

Leur effet long terme permet d’avoir de l’énergie pendant toute la durée du match.

Juste avant celui-ci nous pouvons manger des sucres rapides pour permettre un effet immédiat. En mangeant correctement nous laissons moins de place au stress. Pourquoi ?

Car en détenant l’énergie nécessaire pour lutter contre celui-ci nous pouvons facilement l’accepter et le faire disparaître avec moins de difficultés.

 

Une bonne alimentation aide toujours à lutter plus efficacement contre le stress. De plus, il reste important de savoir comment s’alimenter en optimisant notre apport énergétique pour notre match.

 

Pour conclure

 

Le stress reste énergivore avant un match, il est donc nécessaire de s’en servir et de ne pas le subir.

En nous en servant comme force et motivation, nous pouvons ainsi gagner de l’énergie et ne pas en perdre pour être plus performants et meilleurs dans notre match.