Réduire son stress avec le moment présent

gérer son stress avec le moment présent

Le moment présent ou la pleine conscience est le meilleur des moyens de ne plus être affecté par l’angoisse et le stress chronique. Dans cet état nous ne nous soucions pas du passé ou même du futur et nous sommes uniquement dans le présent du moment même.

Ce fait permet déjà de réduire grandement notre stress et nos angoisses, car elles viennent généralement de nos regrets ou traumatismes du passé ainsi que de nos inquiétudes pour le futur…

En pratiquant donc la méthode du moment présent, on peut facilement contrôler nos réactions et prendre du recul sur nos états de stress et d’angoisse. Un excellent b parle du sujet, c’est celui de Eckhart Tolle : Le Pouvoir Du Moment Présent.

 

Voici le lien du livre : https://amzn.to/2HPWtTU

 

La pratique du moment présent est donc l’un des principaux chemins de la gestion de notre stress et de notre retour vers le calme et la sérénité. Je vais donc expliquer les principaux aspects de cette pratique.

 

Ne nous somme pas ce que nous pensons

 

Dans le parcours d’application de la méthode du moment présent, il est tout d’abord important de comprendre ce qui nous empêche d’y accéder. Notre corps est composé d’un esprit mental (notre tête), celle-ci est notre raison, notre rationalité et elle nous contrôle.

L’autre partie est plus spirituelle, on peut appeler cela notre âme, c’est notre esprit spirituel, lié à nos émotions et nos ressentis.

Ces deux parties ont deux rôles bien définis. Le seul problème réside dans le fait qu’aujourd’hui les gens utilisent majoritairement leur mental pour avancer. Cela est plus simple, car nous l’influençons par nos pensées et il nous contrôle.

Mais lorsque celui-ci va mal, nous n’avançons plus et sommes dépourvus de toute autre réserve d’énergie. Il faut donc nous ouvrir à la seconde réserve qui est notre réserve spirituelle. Celle-ci contient bien plus d’énergie positive que notre mental.

 

C’est la seconde partie de notre énergie, notre spiritualité, qui va nous servir à entrer dans le moment présent pour gérer et oublier nos états désagréables et négatifs.

 

Notre corps et le moment présent

 

Entrer dans le moment présent c’est réduire le son de notre mental et écouter attentivement notre corps. L’écoute active de notre corps va nous permettre de le considérer entièrement. Par cette écoute, nous plongeons dans un état appelé la pleine conscience.

La pleine conscience est un état de méditation qui peut se pratiquer tous les jours, partout et même avec les yeux ouverts ! Il est important d’être en pleine conscience pour faire taire et contrôler nos pensées négatives ainsi que nos peurs.

Cet état passe par une écoute active de notre corps, une prise de recul sur nos pensées et une acceptation de qui nous sommes et de ce que nous vivons. En pratiquant cette méthode, nous sommes dans le moment présent et pouvons y trouver des sentiments de bonheur et de tranquillité incomparables.

 

La pleine conscience, c’est donc l’écoute de notre corps pour nous plonger dans le moment présent. Cette pratique permet une prise de recul considérable pour une meilleure gestion de nos états émotionnels.

 

Faire taire notre ego

 

Le moi est l’une des grandes sources de l’angoisse et de l’anxiété. Nous considérer trop importants ou pas assez peut causer de grands troubles émotionnels et affecter notre vie et nos relations.

Lorsque l’on pratique la pleine conscience, le moi disparaît. Par le recul que nous prenons, vient alors un autre mode de pensée.

Ce mode de pensée est bien plus grand et voit plus loin que le simple moi, qui pour sa part me limite à nos problèmes et notre insatisfaction. Cette insatisfaction par le “moi” provoque énormément de stress et d’anxiété. Sur le long, nous pouvons même transformer cela en anxiété chronique.

Faire taire notre ego va donc nous permettre de regagner la paix et diminuer la pression. Nous porterons ainsi moins de jugements sur notre vie et celle des autres et réduirons alors énormément nos pensées négatives.

 

En réduisant notre ego qui adore parler uniquement de lui, nous pourrons alors nous fondre dans le moment présent. Cela va nous permettre de penser plus grand et surtout penser plus objectivement.

Nous pourrons ainsi maîtriser notre stress en le dominant par la distance que nous prenons.

 

Des meilleures relations

 

Plonger dans le moment présent permet une grande amélioration de notre dialogue intérieur. Ce dialogue va donc nous permettre, en étant meilleur, de mieux nous considérer.

Si nous pouvons ainsi améliorer notre relation interne, cela touchera positivement également nos relations externes ! Les autres nous apprécieront plus facilement pour notre positivité.

Pourquoi ? Car beaucoup de personnes qui ne savent pas être positives recherchent inconsciemment des personnes qui le sont.

Nos relations sociales sont souvent sous notre influence inconsciente et nous recherchons toujours de la complémentarité d’un point de vue physique et mental. Être dans le moment présent permettra également de développer notre tolérance et ainsi mieux pardonner et plus facilement.

 

L’ensemble de ces faits sont parmi les nombreux qu’apporte le moment présent dans la gestion de nos relations sociales. Il faut d’abord être bien avec soi-même pour vivre pleinement e communauté et apporter aux autres.

 

Un lâcher-prise généralisé

 

La méthode du moment présent c’est surtout savoir lâcher prise. Le lâcher-prise, c’est ce qui va transformer toute négativité en positif. Comment cela fonctionne ?

Majoritairement par l’acceptation de soi et donc de notre condition. Lâcher prise c’est donc accepter. Nous arrêtons ainsi de lutter et de gaspiller notre l’énergie pour entretenir la négativité.

Attention ! Lâcher prise ce n’est pas abandonner, au contraire !

Savoir lâcher prise c’est réussir à trouver une nouvelle voie, un nouveau chemin pour accéder à nos objectifs et être b par le biais de notre attitude mentale positive.

Lâcher prise est primordial, surtout lorsque ce que nous exerçons ne fonctionne pas et pèse sur notre énergie. Savoir le faire c’est gagner du temps, de l’énergie et améliorer nos performances.

 

Pour conclure

 

Le moment présent un état de recul sur nos émotions pour en contrôler l’influence. Celui-ci s’atteint par la pratique de la pleine conscience et de l’acceptation par l’écoute active de notre corps.

Cet état nous permet d’améliorer notre dialogue intérieur et de débloquer notre énergie spirituelle. De ce fait, nous améliorons ainsi nos relations avec les autres.

Cela nous permet de lâcher prise et de nous ouvrir à de nouvelles opportunités pour atteindre ce que nous recherchons.

Comment retrouver rapidement la forme

Comment retrouver rapidement la forme

Lors des épisodes de stress que nous traversons, nous pouvons perdre beaucoup d’énergie et négliger notre santé. Nous pouvons alors ressentir une baisse d’énergie et perdre notre forme physique et/ou mentale.

 

Il convient de la retrouver au plus vite, car elle nous est d’une aide précieuse pour gérer notre stress. Il existe un grand nombre de méthodes pour retrouver son énergie. Je vais t’expliquer dans cet article comment le faire simplement et de manière efficace.

 

Pourquoi retrouver la forme ?

 

Il est essentiel de retrouver sa forme, car c’est elle qui va nous permettre de gérer efficacement contre le stress. Notre corps, quand il est plein d’énergie, est à l’image d’une voiture qui vient de faire le plein : nous pouvons aller plus loin.

 

Il convient alors de retrouver ce niveau pour gérer plus efficacement le stress. Ce niveau doit être présent mentalement et physiquement de préférence. C’est par cet équilibre que nous allons maximiser nos chances de lutter contre le stress et mieux maîtriser nos réactions fasse à celui-ci.

 

Notre énergie est l’arme qui soutient notre gestion du stress. Nous nous devons de l’entretenir tout au long de l’année en prévention des éventuels épisodes stressants. Comme le dit la citation de Abraham Lincoln “Si j’avais 6 heures pour abattre un arbre, je passerais les 4 premières à affûter ma hache.” Alors, préparonsnous.

 

Faire le point

 

Après chaque épisode de stress, il est important d’établir un contrôle. Encore une fois, prenons l’exemple de la voiture, nous effectuerons comme un contrôle technique pour nous assurer que nous pouvons continuer sans risques.

 

Ce contrôle va également nous permettre de prendre du recul sur notre situation et voir sur le long terme. Avec cette vision de longs termes nous seront déjà moins impactés par notre stress et nous pourrons sortir notre tête de l’eau si nous sommes encore en plein dedans.

 

Faire un contrôle va permettre de voir où l’ensemble de cette négativité a tapé et si elle a causé d’éventuels dégâts. Ces dégâts seront les premiers que nous devrons réparer et sur lesquels nous devrons nous concentrer.

 

Faire le point est donc la première des étapes pendant ou après le passage du stress. Nous pouvons rester un moment la tête dans le guidon, mais il nous faut la relever pour ne pas sortir de la route.

 

Planifier nos changements

 

Après tout épisode de stress, notre énergie est assez basse et notre réservoir de réflexions est limité. Il convient donc de planifier la mise en place de nos changements en une seule fois.

 

Ainsi, nous serons fixés dès le départ et nous ne procrastinerons pas. En agissant de la sorte, nous évitons encore une fois de provoquer du stress. De plus, la planification permet de poser les limites et le cadre de nos actions ainsi que de nous imposer un résultat minimum à obtenir.

 

Planifier va donc également simplifier le processus, car nous consommerons moins d’énergie. Nous effectuerons et ne penserons pas. Cette méthode d’application donne la priorité à l’action et détruit la procrastination.

 

Il est important de planifier à tête reposée. La planification va nous permettre de nous donner des objectifs concrets. Par leur écriture, nous allons également pouvoir contractualiser nos engagements envers nous-mêmes. Cela est bon pour notre motivation.

 

Réduire l’alcool

 

L’alcool peut s’avérer être bon pour la santé, mais à très petites doses et exceptionnellement. Si la consommation est importante et régulière, c’est comme empoisonner notre corps.

 

L’alcool peut troubler notre sommeil et nous consommer beaucoup d’énergie. Les gueules de bois demandent de l’énergie que nous n’avons pas. La privation de sommeil lors de soirées n’est jamais bonne. L’élimination des toxines dans le sang demande également au corps de fonctionner constamment et cela peut nous fatiguer même une semaine après un excès d’alcool.

 

Si l’on ne veut pas perdre d’énergie et retrouver un corps sain, il est important d’arrêter de boire excessivement. Nous buvons, car en état de stress, la réponse physique de notre corps est la survie.

 

Cette survie demande une alimentation particulière en glucose pour notre cerveau et nos muscles. Nous pouvons alors avoir des comportements impulsifs sur de la consommation de sucre. L’alcool est très chargé en glucose.

 

En réduisant notre consommation d’alcool, nous évitons bon nombre de maladies et nous gagnons en énergie. Notre corps nous en remerciera et nous retrouverons obligatoirement une certaine forme. L’arrêt de l’alcool peut aussi permettre de ne plus prendre du poids.

 

Retrouver un bon rythme de sommeil

 

Le sommeil est un élément clé de notre récupération physique et mentale. Il nous convient donc de retrouver un bon rythme de sommeil afin de nous permettre de récupérer plus vite et mieux. Une bonne durée de sommeil se situe entre 6h30 et 8h.

 

Les personnes dormant plus de 8h30 par nuit ou moins de 4h en seront affectées. Pendant que nous dormons, notre cerveau et notre corps se mettent en veille. Notre esprit se calme et laisse notre subconscient travailler en pilotage automatique. Cela permet à notre tête de se reposer et d’être plus performante le lendemain.

 

Notre corps, plonge dans une apnée. Notre rythme cardiaque ralenti. Ainsi, notre coeur recharge ses batteries pour réguler nos nerfs parasympathique et sympathique.

 

Notre sommeil est une régulation qu’il faut prioriser. Il est bien plus important d’avoir un bon rythme de sommeil que de regarder son téléphone ou même la télé. Si tu n’es toujours pas convaincu, quand tu te dis qu’il faut aller te coucher, mais que le téléphone tente, pense à la journée de fatigue que tu vas traverser le lendemain.

 

Pour conclure

 

Notre énergie est ce qui nous fait vivre. Nous en avons constamment. Il se peut que celle-ci diminue après des épisodes de stress, il convient donc de la récupérer et de l’entretenir en termes de préventif.

 

Par cet entretien nous gérerons mieux notre stress sur le long terme et pourrons faire plus de choses et plus facilement.

 

Notre hygiène de vie, sommeil, nourriture et sport, joue un rôle capital dans la gestion de notre stress et dans la récupération et la conservation de notre énergie. Il convient donc de la contrôler régulièrement et veiller à leur équilibre.

Comment ne plus avoir le cafard du dimanche soir

Comment lutter contre le cafard du dimanche soir

Tous les dimanches c’est la même histoire… Un profond sentiment d’ennui et de déprime quand le lundi se rapproche.

Nous avons beau avoir dormi tout le week-end on se sent quand même fatigués ! Pourquoi donc déprimer avant même de commencer la semaine ? Comment arrêter ce flow de pensées négatives et profiter de la fin de son week-end en toute tranquillité ?

Je t’explique dans cet article comment faire pour prévenir cet état et ne pas gâcher ton week-end.

Il existe une grande quantité de techniques simples à appliquer pour ne plus subir cet état moral. Mais il faut savoir que le tout réside surtout dans notre état d’esprit et nos croyances avant tout.

 

Pourquoi profiter de son dimanche soir ?

 

Profiter de son dimanche soir permet avant tout de bien attaquer sa semaine. Ceux qui subissent le lundi matin ne savent pas qu’ils ont, pour la plupart, aussi subi le dimanche soir.

Le dimanche est le jour du repos chez les chrétiens alors pourquoi donc ne pas écouter les Anciens Testaments ? C’est pourtant le meilleur moment, car tout est fermé et tout le monde est à la maison. Le dimanche reste donc réservé aux moments en famille généralement.

Mais comment faire lorsqu’on est seul ou que l’on est loin de tout nos proches ?

 

Ne t’inquiète pas, les techniques que je vais expliquer ci-dessous marchent pour tout le monde. Elles sont applicables par tous et pour tous les dimanches qui te restent à traverser !

 

Une question d’ennui

 

Le cafard du dimanche résulte surtout dans une mauvaise gestion du temps et de nos occupations. Il faut donc surtout nous rappeler que cet état est en lien direct avec l’ennui. Un état de vide, d’inactivité sans la moindre production ou occupation en vue.

L’ennui reste donc le meilleur ami de notre cafard du dimanche soir. L’ennui pour les personnes qui sont habituées à avoir des semaines mouvementées, va ressembler à une perte d’activité et fera donc peser une sensation de néant.

Pour la plupart d’entre nous, l’ennui va surtout faire jouer nos nerfs et notre impatience. Il se peut que l’on devienne irritable, car on sait que le temps passe, que le lendemain laisse place au travail et que nous sommes censés profiter, mais sans y arriver…

 

Il est donc essentiel de noter que l’ennui est le principal ami du cafard du dimanche soir. C’est en nous ennuyant que nous tombant dans la négativité et dans les possibles doutes. Cet état mental négatif peut nous faire appréhender notre semaine de travail et donc nous rendre anxieux.

Se fatiguer

 

Les dimanches ne sont généralement pas faits pour bouger ou sortir de chez soi. Nous le faisons pour la plupart tout le reste de la semaine.

Cela ne peut donc pas nous aider à dormir le soir si nous n’avons rien fait de notre journée. Notre corps et notre esprit seront dans un état de flemme et non de fatigue (à ne pas confondre !).

Il reste donc bon de se fatiguer (sans aller dans les extrêmes) physiquement et/ou mentalement. Pour cela il nous est possible de lire ou faire marcher notre réflexion par des jeux de société.

Ou, pour l’aspect physique, nous pouvons aller faire du sport ou nous balader tout au long de la journée. En agissant de la sorte, le soir, nous ne pourrons pas être dans un état mental négatif. Nous serons seulement fatigués et satisfaits de notre journée.

 

Voilà donc les deux états que nous cherchons pour contrer notre cafard du dimanche soir : la fatigue et la satisfaction. Car celui-ci jusqu’à présent n’offre qu’insatisfaction et éveil ce qui nous amène au stress ou à l’énervement.

 

S’ouvrir à de nouvelles occupations

 

C’est généralement lorsque l’on s’ennuie et que l’on a du temps à perdre que nous découvrons de nouvelles activités. Ces nouvelles activités peuvent très vite devenir des hobbies voire même des passions ! Pourquoi donc s’en priver ?

Je te conseille donc de dresser une liste de 10 activités que tu as toujours voulu essayer. Dans cette liste, tu consacreras tes dimanches à t’essayer à chacune d’entre elles.

Je suis prêt à te parier qu’il t’en faudra moins de 10 pour te trouver une vraie nouvelle occupation à plein temps. N’hésite pas à y inscrire des occupations qui sont différentes les unes des autres !

 

Et si tu troquais ton cafard du dimanche contre une passion qui t’anime au quotidien ? Voilà une belle affaire qu’il ne faut pas louper. N’hésite donc pas à te créer une liste variée (écoute ton coeur pour la créer). Trouver une nouvelle occupation te permettras donc d’animer tes dimanches d‘entretenir un état mental positif et de t’épanouir.

 

Ranger !

 

De nombreux auteurs ont démontré les bienfaits psychologiques et esthétiques du rangement. Ta maison ou ton appartement sont-ils parfaitement rangés ? Il y aura toujours du rangement ou du ménage pour tout le monde…

Pourquoi donc ne pas profiter de dimanche pour ranger ! En rangeant ton appartement ou ta maison, tu te fatigueras physiquement et tu ressentiras en fin de journée un sentiment d’accomplissement lié à ta productivité.

En rangeant tu peux aussi mieux préparer ta semaine. Car si ton lieu de résidence est propre le lundi tu n’auras pas forcément à le nettoyer dans la semaine. De plus, tu commenceras ta semaine dans de bonnes conditions dans un espace propre et rangé.

 

Tu pourras éventuellement bouger ou changer la décoration de ta résidence. Ainsi, tu adopteras une attitude ouverte au changement et celui-ci te permettra de te sentir mieux.

 

Pour conclure

 

Le cafard du dimanche soir est quelque chose de pénible à endurer et de quasi inévitable pour plein de personnes. Cet état mental est un état mental négatif qui est dû à de l’ennui chronique.

Pour contrer celui-ci, il suffit d’être un minimum productif pour se fatiguer de notre journée. Ainsi nous pouvons par exemple nous trouver de nouvelles occupations ou tout simplement ranger !

De ce fait, nous tournerons notre état mental négatif en un état mental positif avec même la possibilité d’y trouver un sentiment de satisfaction !

5 solutions pour contrer l’insomnie

5 solutions pour lutter contre l'insomnie

Notre sommeil, au quotidien, subit notre stress et nos angoisses.

Cela provoque de l’insomnie. Cette insomnie est néfaste pour la santé et peut, si elle perdure dans le temps, toucher notre corps. Il reste important de vite trouver des solutions efficaces pour retrouver le sommeil.

 

Pourquoi lutter contre l’insomnie ?

 

L’insomnie est un démon qui peut détruire notre quotidien, notre humeur et notre motivation. Il est donc important de retrouver le sommeil et faire disparaître l’insomnie.

Le sommeil reste l’une des armes principales de la lutte contre le stress et l’anxiété. Donc, sans sommeil nous sommes affaiblis et le combat est plus difficile.

Lutter contre l’insomnie est pourtant simple. Il existe beaucoup de techniques simples et efficaces pour le faire. Car c’est en majorité nous-mêmes qui la provoquons par de mauvaises habitudes ainsi que de mauvais comportements avant de nous coucher.

L’insomnie est un sujet qui ne doit donc pas être traité à la légère.

Par l’ensemble des solutions que je vais proposer, libre à chacun de choisir celles qui sont les plus efficaces, car nous sommes tous différents. De plus, je propose ces solutions afin de ne pas tomber directement dans les médicaments de manière prématurée.

 

1) Éteindre son téléphone !

 

Le plus grand ennemi de notre sommeil et celui qui provoque de multiples insomnies reste le portable.

La stimulation des réseaux sociaux peut causer des stimulations émotionnelles et des réflexions importantes. Ces réactions n’ont pas leur place avant que nous allions nous coucher.

C’est la raison pour laquelle je conseille fortement d’éteindre son téléphone avant d’aller dormir. De plus, pour encore plus bénéficier de cette astuce, il est bon de le mettre à charger dans une pièce qui diffère de celle où nous dormons.

 

En nous détachant ainsi des stimulations et de la tentation de notre téléphone dans notre lit nous nous déconnecterons plus facilement.

Nous réduirons ainsi notre flux de pensées et permettrons à notre esprit de trouver le calme et de se mettre dans des conditions pour se reposer.

 

2) Manger sainement et pas trop

 

Le repas du soir, notre dîner, ne doit pas être trop copieux. Je vais donner deux raisons à cette affirmation. La première est que notre système digestif travaille lorsque nous digérons.

Or, si celui-ci travaille alors que nous voulons dormir cela sera plus difficile. Nous serons éveillés par un trop-plein dans notre estomac et nous ressentirons un effet de pression sur celui-ci. De plus, cela peut causer des remontées acides et donc être désagréable pour s’endormir.

De plus, pour ceux qui désirent également perdre du poids, il faut savoir que c’est le soir que nous stockons les calories. Il faut donc éviter de manger un repas trop copieux ou non équilibré, car il sera plus difficile à manger.

Je préconise de manger de préférence des légumes en évitant les féculents et la viande. Les soupes, potages et légumes sont faciles à digérer, légers et sains.

 

Pour que notre ventre et notre estomac nous laissent en paix pour trouver le sommeil il est recommandé de manger en quantités raisonnables et de manière équilibrée.

 

3) Diminuer l’alcool le soir

 

Le fait de boire du vin ou un autre alcool est connu pour nous faire mieux dormir. Cette légende n’est pas forcement vérifié, et il faut garder à l’esprit que l’alcool reste un excitant qui peut causer des insomnies. Les effets de l’alcool restent quand même subjectifs.

Il peut endormir certaines personnes malgré tout. Je le déconseille quand même, car même s’il ne nous excite pas, les toxines dans notre sang ne facilitent pas forcément notre hygiène de vie pour un sommeil de qualité, sans insomnies.

Le vin reste acceptable, pour tous les autres alcools (plus forts) je déconseille fortement d’en prendre le soir, encore plus si vous êtes sous médicaments.

Les sodas sont aussi déconseillés, car le sucre rapide tient éveillés et ne permettent pas de trouver le sommeil facilement et calmement.

 

L’alcool est donc un faux ami. Il peut nous exciter bien plus que nous détendre comme bon nombre de personnes peuvent le croire. Il est donc important d’en diminuer ou d’en stopper la consommation le soir particulièrement.

 

4) Lire, lire et lire

 

L’un des principaux alliés de l’insomnie est la stimulation mentale et l’imagination. Pourquoi notre cerveau en vient à penser autant avant de dormir ?

La raison est simple, lorsque nous nous couchons nous établissons inconsciemment un bilan de notre journée.

Ce bilan peut nous faire rebondir sur des situations passées que nous aurions pu mieux gérer. Ou alors, des situations futures qui répondront à des situations qui se sont déroulées le jour même…

Pour arrêter ce flux de pensées, il est conseillé de se concentrer sur un sujet précis et de faire travailler notre imagination avant notre sommeil pour ne pas qu’elle nous dérange.

Pour cela, lire reste un excellent moyen de trouver plus facilement le sommeil. Je conseille des livres de fiction ou des romans pour faire travailler notre imagination.

En revanche je déconseille les livres d’apprentissage (exemple : business, matières, langues, etc..).

 

Lire le soir est une excellente habitude. Elle reste à développer pour augmenter nos chances de trouver un sommeil profond et réparateur et de ne pas croiser l’insomnie en cours de route.

 

5) Prendre des douches froides

 

Dans le futur je consacrerai un article spécialisé sur les douches froides. Je vais dans ce paragraphe vous expliquer la raison pour laquelle la douche froide est un excellent remède contre les insomnies.

Il faut bien comprendre que l’insomnie vient de notre nervosité, et celle-ci vient du fonctionnement de notre système nerveux.

Une douche froide provoque un choc émotionnel et un choc nerveux. Par ce choc, elle permet de remettre à 0 notre système nerveux. Cette régulation peut être essentielle pour certains et permettre de retrouver le sommeil.

 

Les douches froides sont un excellent moyen de réguler son système nerveux et retrouver le calme.

Car notre système nerveux sans être régulé est toxique pour notre sommeil.

 

Pour conclure

 

Notre sommeil ne doit pas être négligé et l’insomnie ne doit pas être une fin en soi.

Il peut s’agir de périodes, mais rien n’excuse de ne pas prendre soin de notre sommeil.

Il reste important de se servir de la qualité de notre sommeil pour nous aider à gérer notre stress. 

5 habitudes pour calmer son stress

5 habitudes pour calmer son stress

Je vais présenter 5 habitudes pour calmer son stress au quotidien. Ces habitudes restent simples et à la portée de tous.

En les appliquant, il sera plus simple de lutter contre son stress et l’anxiété. Je vais également offrir un ensemble de moyens et de méthodes pour les appliquer sans la moindre difficulté.

Combien de temps faut-il pour créer habitude ?

 

Avant de se lancer, il est important de comprendre le schéma et le fonctionnement d’une habitude.

Tout d’abord, des études réalisées par des scientifiques ont prouvé qu’il faut 21 jours pour créer une habitude. Mais la créer ce n’est pas la conserver. Conserver une bonne habitude reste le plus important. Pour garder une bonne habitude sur le long terme et l’automatiser dans notre vie il faut compter 67 jours.

C’est la raison pour laquelle j’encourage fortement à pratiquer ces nouvelles habitudes au moins pendant un mois au minimum.

 

Le stress possède ses propres habitudes

 

Il faut savoir que le cercle vicieux du stress ou de l’angoisse peut être causé en majeure partie par de mauvaises habitudes. Celles-ci peuvent être comportementales ou mentales. Concerner nos pensées ou alors notre comportement ou les deux !

Il est donc important d’attaquer le stress avec l’une de ses propres armes : les habitudes. On peut par exemple noter comme habitudes liées directement au stress : la boulimie, la négativité, l’acharnement sur son sort, la dévalorisation, la colère

L’ensemble de ces habitudes sont directement provoquées par le stress, alors provoquons de nouvelles habitudes. Celles-ci agiront avec un pouvoir d’influence important sur notre état mental et physique.

 

1) Se coucher plus tôt

 

Prendre soin de son sommeil est probablement le meilleur moyen d’aider notre corps à surmonter et combattre l’anxiété et le stress. C’est pour cette raison qu’il est donc important de s’imposer un rythme de sommeil régulier et d’au moins 7 à 8 heures par nuits.

En dormant de la sorte, notre corps pourra reposer notre esprit (notre cerveau) ainsi que notre coeur par la baisse du rythme cardiaque lors de notre sommeil.

À l’image d’une voiture, notre corps à besoin de se reposer pour ne pas surchauffer. Il est donc important de recharger nos batteries sans trop non plus les recharger constamment.

Trop dormir n’est pas forcément une bonne solution, cela peut causer un état de paresse et de laisser-aller.

Prendre soin de son sommeil est donc la première habitude à adopter pour accroître notre énergie et reposer notre corps comme il se doit.

 

2) Réduire le café, et tous les excitants

 

Le café possède une multitude de bienfaits (concentration, énergie, stimulation, etc…) or il ne faut pas en abuser. Lorsque nous buvons du café, la caféine possède un effet immédiat (dans les 10 minutes) ainsi qu’un effet retardé (5 heures après).

C’est la raison pour laquelle un grand nombre de personnes ne trouvent pas le sommeil en ayant bu un café en fin d’après-midi.

Les autres excitants comme le thé, les boissons énergisantes et certaines vitamines en comprimés ne sont pas conseillés pour autant. Le thé est un excellent antioxydant, mais il doit être pris le matin, car la théine est plus puissante que la caféine !

Les boissons énergisantes et les vitamines ou médicaments pour retrouver la forme ne sont pas aussi efficaces et bienveillants qu’il y paraît.

 

Réduire la dose de certains excitants que nous pouvons consommer dans la journée réduira la stimulation sensorielle et émotionnelle de notre corps ainsi que certaines de nos réactions.

De plus, cela permettra plus facilement de retrouver un rythme de sommeil sain et efficace.

 

3) Faire du sport

 

Faire du sport reste le meilleur moyen de réduire son stress. Par la pratique sportive, nous permettons à notre système nerveux de se calmer en déclenchant des hormones du plaisir comme l’endorphine.

Au-delà du plaisir, se défouler physiquement calme nos éventuelles tensions musculaires ou autre, car nous permettons à nos muscles de fonctionner.

Pour commencer à faire du sport, je conseille d’y aller doucement afin de ne pas s’en dégoûter et toujours privilégier la pratique d’un sport qu’on affectionne. De plus, le sport et sa technicité développent nos capacités mentales (mémoire, stimulation, réflexes, etc…) et physiques.

Le sport a permis à beaucoup de personnes de sortir de la dépression par les notions de progrès et d’engagement qu’il apporte.

Je conseille de la pratique de préférence le matin et sinon toujours avant 18h.

 

Le sport n’est pas négligeable pour réguler notre rythme cardiaque, développer nos capacités mentales et physiques. Il permet également la création d’un nouvel environnement et de nouvelles rencontres.

Le tout participe donc également à une ouverture d’esprit généralisée sur soi et les autres ainsi qu’un épanouissement.

 

4) Se trouver une passion

 

Tout d’abord je tiens à définir le mot passion qui est très souvent mal interprété. Une passion est un état affectif intense qui domine quelqu’un.

Cet état affectif est la raison pour laquelle une passion peut être une source importante d’énergies positives et de développement.

Maintenant, parlons plus de comment se trouver une passion, car cette question est très récurrente et peut bloquer beaucoup de personnes. Il faut tout d’abord savoir qu’une passion se développe et s’entretient.

Une passion ne naît pas d’un coup et reste pour la vie.

 

Il faut l’entretenir et la conserver pour qu’elle continue à nous animer. Je conseille donc pour trouver sa passion si ce n’est toujours pas le cas, de s’essayer à un maximum d’activités différentes.

Il est ensuite essentiel d’analyser ces activités par rapport à l’affection que nous y portons. Si parmi ce que nous aimons faire, rien ne vient comme passion, je conseille alors de faire des choses que ne nous plaisent pas.

En actant au sein d’activités que nous n’aimons pas, nous connaîtrons bien plus vite ce que nous aimons !

Une passion peut combler un manque affectif et stimuler notre activité mentale. Elle développe l’imagination, la création, stimule nos émotions, etc…

S’en trouver une reste que bénéfique pour notre santé mentale.

 

5) Changer d’environnement

 

Le stress est aussi associé à nos habitudes quotidiennes, notre environnement. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que notre stress est fait de schémas situationnels dramatiques.

Cette imagination met en scène dans notre esprit des  situations du quotidien de notre environnement. En changeant cet environnement, notre esprit n’arrive plus à projeter de nouvelle situation dans ce nouvel environnement.

C’est la raison pour laquelle le voyage aussi loin que celui-ci puisse être resté un excellent moyen de lutter contre son stress.

Changer de cadre permet également de s’épanouir et de s’ouvrir à de nouvelles pratiques, de nouvelles personnes et cultures. 

Changer d’environnement est capital pour oublier son stress et ne pas permettre à notre imagination et notre esprit de créer des situations anxiogènes.