Le secret des moines bouddhistes

Le secret des moines bouddhistes

Faut-il devenir un moine bouddhiste pour gérer son stress ?

Tu penses probablement qu’eux seuls peuvent être zen.

Tu as peut-être déjà pensé à déménager dans un monastère.

Au moins là-bas tu y aurais trouvé la ” paix intérieure “.

Méditer pendant des heures…

Ne pas parler de la journée…

Gravir des montagnes…

Et dormir quasi à même le sol…

Ce n’est pas comme cela que tu deviendras moins stressé(e).

Quel est leur grand secret ?

Il n’y en a aucun.

Les moines ne recherchent pas la tranquillité.

Sinon, ils auraient installé des hamacs, des laves vaisselles et des jeux vidéo.

Ils cherchent quelque chose de plus fort.

La discipline.

Est-ce si difficile d’être discipliné ? 

Dans un monastère : non.

Dans notre société : oui.

Mais pourquoi rechercher absolument la discipline ?

Car c’est elle qui nous permet de nous contrôler.

Nous, notre stress, notre anxiété et nos angoisses.

Nous et nos pensées négatives.

Nous et notre condition physique.

Nous et notre alimentation.

En bref, nous et nos mauvaises habitudes.

La discipline est l’une des solutions pour ne pas laisser le stress s’installer.

Elle nous permet de gagner du temps.

Elle nous permet de gagner de l’énergie.

C’est ce que tous les êtres humains recherchent.

Du temps et de l’énergie.

Et à l’inverse…

C’est ce que notre stress nous vol.

Mais pour autant, tu n’as pas besoin de devenir un moine.

Tu peux te discipliner seul.

  1. Créé des principes.
  2. Suis des règles.
  3. Installe une routine.

Ton stress ne négocie pas avec toi.

Ne le laisse donc pas négocier avec ta discipline.

Quand le stress veut te priver de tes libertés.

Souviens-toi de cela…

Discipline = liberté.

3 Habitudes matinales anti-stress

3 habitudes matinales anti-stress

Parlons d’habitudes. Afin de nous faciliter la tâche, il reste essentiel de commencer notre processus de gestion du stress dès le lever du jour.

En commençant celui-ci de bonne heure, nous parviendrons à mettre plus rapidement la main sur notre stress et à contrôler nos émotions.

De plus, l’ensemble des actions que nous effectuons dans notre routine matinale influencent grandement notre journée entière.

Par le pouvoir de cette influence, nous allons nous servir de ce moment pour mettre en place des habitudes saines, qui vont nous permettre de passer une bonne journée.

Cette technique est utilisée par les grands patrons de notre monde, afin de garder le contrôle sur l’ensemble des événements positifs et négatifs qu’amènent leurs journées.

Il est toujours juste de copier les habitudes et les actions des personnes qui réussissent ce que nous voulons atteindre. Donc, dans cet article je vais te donner les 3 meilleures habitudes matinales pour gérer son stress et ses émotions et contrôler son système nerveux.

Pourquoi gérer son stress dès le matin ?

Pourquoi gérer notre stress dès le matin ? Cette notion est essentielle dans la gestion de notre stress au quotidien. Nous devons comprendre que lorsque nous nous levons, notre esprit et notre corps est engourdi et encore ensommeillé.

Nous allons alors profiter de ce KO technique temporaire afin de leur chuchoter les bonnes pensées et faire les bonnes actions pour leur permettre d’être opérationnels toute la journée.

Il ne faut pas attendre de se réveiller et de subir le stress avant de le gérer.

Cette technique agit donc selon un principe d’anticipation qui permet d’annuler ou de gérer plus facilement le stress lorsque celui-ci apparaît. Nous pouvons aussi noter des effets importants et positifs sur le long terme par l’application de ses habitudes.

Comme le dicton le dit “ le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt“, mais nous pouvons rajouter que ” la gestion du stress et plus facile pour ceux qui se lèvent tôt.

Dans le but d’économiser notre énergie et notre temps, cette méthodologie est optimisée pour notre bien-être routinier.

1) Savoir apprécier le silence

La première habitude consiste dans le fait de savoir apprécier le silence et plus particulièrement le matin. Notre cerveau met du temps à sortir de notre sommeil, car celui-ci était mis en veille.

Pour lui permettre de se mettre en route plus facilement et de la meilleure des manières le calme reste toujours une excellente solution.

Au-delà de son côté apaisant, le silence peut nous permettre de nous recentrer sur nous-mêmes et ainsi de pratiquer la pleine conscience même nous en rendre compte. Cela permet également de recevoir moins d’informations sur ce qui se passe autour de nous.

Nous pouvons donc économiser notre concentration dès le matin et la conserver pour notre journée. Il est alors important de savoir apprécier le silence, surtout le matin.

Le silence est une source d’apaisement et de tranquillité dans le monde hyper connecté que nous côtoyons au quotidien. Savoir nous couper du bruit constant et perturbateur va nous permettre d’améliorer notre concentration et surtout de diminuer notre stress.

Avant de voir cette pratique comme ennuyeuse, il faut nous discipliner pour voir celle-ci comme une opportunité et non comme une punition.

2) Pratiquer une activité physique

Le matin est le meilleur moment pour faire du sport. Ce n’est pas pour rien que les militaires commencent toujours leurs journées par un footing matinal pour être dans la bonne humeur.

Notre corps regorge d’énergie lorsque nous nous levons.

En revanche, notre esprit et nos muscles restent endormis et cela peut traîner pendant l’ensemble de la matinée. Afin de nous réveiller au mieux mentalement, physiquement et nerveusement, il nous faut nous stimuler par le sport.

Une fois notre séance de sport effectuée, notre corps déclenchera des hormones d’endorphine et notre nerf parasympathique commencera à nous apaiser pour nous faire revenir au calme, et ce, dès le matin.

En commençant nos journées avec de telles réactions physiologiques, nous ne pouvons que mieux gérer notre stress.

Le sport agit sur notre mental, il permet l’entretien de notre motivation. C’est notre motivation qui nous permet de gérer efficacement notre stress. De plus, par ses réactions physiques et nerveuses nous permettons à notre corps de respirer avant même de commencer la journée.

Cela provoquera une meilleure fatigue pour trouver plus facilement le sommeil le soir. Pourquoi s’en priver ?

3) Prendre un bon petit déjeuné

Comme nous sommes censés le savoir, notre alimentation joue un rôle clé dans notre énergie au quotidien. De l’énergie, il nous en faut pour gérer au mieux notre stress, surtout si nous sommes confrontés régulièrement à celui-ci.

L’alimentation c’est comme le carburant d’une voiture, plus celui-ci est bon, et plus la voiture pourra rouler longtemps et loin.

Il est donc important de fournir à notre corps le meilleur des carburants qui restent une alimentation saine et équilibrée. Bien manger, avec l’apport des bons nutriments selon nos besoins, va nous permettre également de diminuer notre stress.

Une alimentation saine laisse moins de place aux toxines que nous pouvons stocker dans notre corps et donc nous serons obligatoirement en meilleure forme. C’est cette forme physique qui affectera en bien ou en mal notre forme mentale.

Notre petit-déjeuner, afin de nous apporter l’énergie nécessaire pour le long de la journée, doit être complet. Celui-ci nous apporte les nutriments nécessaires pour toute la journée.

Le midi et le soir nous mangeons salé et des aliments différents. Le seul moment de la journée où nous pouvons réellement être libres dans le choix qui est le moment du petit déjeuner. Quel menu allons-nous donc préparer ?

Pour conclure

Il nous faut attraper le taureau par les cornes, mais surtout l’attraper dès le matin. Pour mieux gérer notre stress, il est important de structurer notre routine matinale afin de commencer notre journée du mieux que possible.

Il faut comprendre que le début de cette journée est crucial, car il anime l’ensemble de nos réactions aux événements positifs et négatifs que nous allons rencontrer.

Avoir de bonnes habitudes le matin c’est donc gérer son stress avec le minimum d’efforts et le maximum de résultats.

Comment retrouver rapidement la forme

Comment retrouver rapidement la forme

Lors des épisodes de stress que nous traversons, nous pouvons perdre beaucoup d’énergie et négliger notre santé. Nous pouvons alors ressentir une baisse d’énergie et perdre notre forme physique et/ou mentale.

 

Il convient de la retrouver au plus vite, car elle nous est d’une aide précieuse pour gérer notre stress. Il existe un grand nombre de méthodes pour retrouver son énergie. Je vais t’expliquer dans cet article comment le faire simplement et de manière efficace.

 

Pourquoi retrouver la forme ?

 

Il est essentiel de retrouver sa forme, car c’est elle qui va nous permettre de gérer efficacement contre le stress. Notre corps, quand il est plein d’énergie, est à l’image d’une voiture qui vient de faire le plein : nous pouvons aller plus loin.

 

Il convient alors de retrouver ce niveau pour gérer plus efficacement le stress. Ce niveau doit être présent mentalement et physiquement de préférence. C’est par cet équilibre que nous allons maximiser nos chances de lutter contre le stress et mieux maîtriser nos réactions fasse à celui-ci.

 

Notre énergie est l’arme qui soutient notre gestion du stress. Nous nous devons de l’entretenir tout au long de l’année en prévention des éventuels épisodes stressants. Comme le dit la citation de Abraham Lincoln “Si j’avais 6 heures pour abattre un arbre, je passerais les 4 premières à affûter ma hache.” Alors, préparonsnous.

 

Faire le point

 

Après chaque épisode de stress, il est important d’établir un contrôle. Encore une fois, prenons l’exemple de la voiture, nous effectuerons comme un contrôle technique pour nous assurer que nous pouvons continuer sans risques.

 

Ce contrôle va également nous permettre de prendre du recul sur notre situation et voir sur le long terme. Avec cette vision de longs termes nous seront déjà moins impactés par notre stress et nous pourrons sortir notre tête de l’eau si nous sommes encore en plein dedans.

 

Faire un contrôle va permettre de voir où l’ensemble de cette négativité a tapé et si elle a causé d’éventuels dégâts. Ces dégâts seront les premiers que nous devrons réparer et sur lesquels nous devrons nous concentrer.

 

Faire le point est donc la première des étapes pendant ou après le passage du stress. Nous pouvons rester un moment la tête dans le guidon, mais il nous faut la relever pour ne pas sortir de la route.

 

Planifier nos changements

 

Après tout épisode de stress, notre énergie est assez basse et notre réservoir de réflexions est limité. Il convient donc de planifier la mise en place de nos changements en une seule fois.

 

Ainsi, nous serons fixés dès le départ et nous ne procrastinerons pas. En agissant de la sorte, nous évitons encore une fois de provoquer du stress. De plus, la planification permet de poser les limites et le cadre de nos actions ainsi que de nous imposer un résultat minimum à obtenir.

 

Planifier va donc également simplifier le processus, car nous consommerons moins d’énergie. Nous effectuerons et ne penserons pas. Cette méthode d’application donne la priorité à l’action et détruit la procrastination.

 

Il est important de planifier à tête reposée. La planification va nous permettre de nous donner des objectifs concrets. Par leur écriture, nous allons également pouvoir contractualiser nos engagements envers nous-mêmes. Cela est bon pour notre motivation.

 

Réduire l’alcool

 

L’alcool peut s’avérer être bon pour la santé, mais à très petites doses et exceptionnellement. Si la consommation est importante et régulière, c’est comme empoisonner notre corps.

 

L’alcool peut troubler notre sommeil et nous consommer beaucoup d’énergie. Les gueules de bois demandent de l’énergie que nous n’avons pas. La privation de sommeil lors de soirées n’est jamais bonne. L’élimination des toxines dans le sang demande également au corps de fonctionner constamment et cela peut nous fatiguer même une semaine après un excès d’alcool.

 

Si l’on ne veut pas perdre d’énergie et retrouver un corps sain, il est important d’arrêter de boire excessivement. Nous buvons, car en état de stress, la réponse physique de notre corps est la survie.

 

Cette survie demande une alimentation particulière en glucose pour notre cerveau et nos muscles. Nous pouvons alors avoir des comportements impulsifs sur de la consommation de sucre. L’alcool est très chargé en glucose.

 

En réduisant notre consommation d’alcool, nous évitons bon nombre de maladies et nous gagnons en énergie. Notre corps nous en remerciera et nous retrouverons obligatoirement une certaine forme. L’arrêt de l’alcool peut aussi permettre de ne plus prendre du poids.

 

Retrouver un bon rythme de sommeil

 

Le sommeil est un élément clé de notre récupération physique et mentale. Il nous convient donc de retrouver un bon rythme de sommeil afin de nous permettre de récupérer plus vite et mieux. Une bonne durée de sommeil se situe entre 6h30 et 8h.

 

Les personnes dormant plus de 8h30 par nuit ou moins de 4h en seront affectées. Pendant que nous dormons, notre cerveau et notre corps se mettent en veille. Notre esprit se calme et laisse notre subconscient travailler en pilotage automatique. Cela permet à notre tête de se reposer et d’être plus performante le lendemain.

 

Notre corps, plonge dans une apnée. Notre rythme cardiaque ralenti. Ainsi, notre coeur recharge ses batteries pour réguler nos nerfs parasympathique et sympathique.

 

Notre sommeil est une régulation qu’il faut prioriser. Il est bien plus important d’avoir un bon rythme de sommeil que de regarder son téléphone ou même la télé. Si tu n’es toujours pas convaincu, quand tu te dis qu’il faut aller te coucher, mais que le téléphone tente, pense à la journée de fatigue que tu vas traverser le lendemain.

 

Pour conclure

 

Notre énergie est ce qui nous fait vivre. Nous en avons constamment. Il se peut que celle-ci diminue après des épisodes de stress, il convient donc de la récupérer et de l’entretenir en termes de préventif.

 

Par cet entretien nous gérerons mieux notre stress sur le long terme et pourrons faire plus de choses et plus facilement.

 

Notre hygiène de vie, sommeil, nourriture et sport, joue un rôle capital dans la gestion de notre stress et dans la récupération et la conservation de notre énergie. Il convient donc de la contrôler régulièrement et veiller à leur équilibre.

Comment avoir confiance en soi rapidement

Comment gagner confiance en soi rapidement

La confiance en soi est le saint Graal de beaucoup de personnes dans le monde. C’est également l’un des aspects sur lesquels le marketing appuie pour gonfler les ventes de certains produits.

Il est important d’avoir confiance en soi. Cet état mental est aussi physique. Nos pensées, comme nous le savons déjà, influencent énormément notre physique. Pour que celui-ci soit en parfaite forme, il convient donc d’entretenir avant tout notre rapport à nous-mêmes et particulièrement à nos pensées.

Dans cet article je t’explique donc les clés pour construire une estime personnelle de qualité et sur le long terme. Celle-ci te permettra d’évoluer plus vite et plus facilement afin de t’épanouir au mieux !

 

Pourquoi avoir confiance en soi ?

 

Car c’est gratuit ! Déjà, il faut savoir qu’avoir confiance en soi vient de nous et uniquement de nous. Par cette affirmation, il est donc conseillé en premier lieu d’arrêter d’attendre que les autres nous apportent cette opportunité. Cet état ne peut être que bénéfique dans notre vie.

Une bonne estime de soi réduit considérablement les doutes et certaines questions. De ce fait, nous réduisons également, et de façon importante, notre stress, angoisse et anxiété. Pourquoi donc s’en priver ?

La confiance en soi est une arme à posséder dans son arsenal. Cette arme est très utile pour la gestion de la négativité et tout type de situations difficiles. De plus, au niveau relationnel, cela nous propulsera bien au-delà de nos attentes. Alors quand est-ce que tu commences ? Dès maintenant.

 

Accepter qui l’on est

 

La toute première étape, la base, le pilier de la confiance en soi consiste à accepter qui l’on est. On ne pourra jamais avoir confiance en nous si nous ne sommes pas d’accord ou refusons qui nous sommes. Pour cela il y a donc qu’une solution.

La première est de travailler sur notre acceptation sur le long terme. Cela nous aidera à accepter nos faiblesses, car nous les percevons comme des menaces si nous n’avons pas confiance en nous.

En acceptant qui l’on est, on s’ouvre aussi à la possibilité d’avoir confiance en nous. Nous éprouverons une plus grande compassion et acceptation également avec nos états de stress. Ceux-ci seront réduits considérablement.

La base est dans l’acceptation. Il faut tout d’abord s’accepter avant d’essayer de s’affirmer. La plupart des gens font l’inverse et échouent pour ne plus jamais essayer de nouveau…

 

Ne pas se comparer aux autres

 

L’homme avec un grand H a une nécessité de comparaison. Celle-ci est très commune et presque tout le monde le fait. C’est une grande erreur. Cette erreur peut dégager des frustrations ou une fierté déplacée.

Dans les deux cas, ces attitudes engendrent des comportements qui n’aident pas à construire une vraie confiance en soi. La personne découragée en se comparant à plus fort se jugera et se rabaissera, elle est trop dure avec elle-même.

En revanche, celui qui se compare a plus faible que lui se reposera sur ses lauriers et ne cherchera pas à évoluer pour s’épanouir plus.

Comme le montrent ces deux exemples, se comparer aux autres nous empêche de nous épanouir dans les deux sens. Il est donc nécessaire de se concentrer sur soi avant tout.

 

Se fixer et relever des challenges

 

Là est le point essentiel de la construction de la confiance en soi. La sortie de notre zone de confort, le challenge, le défi, l’adversité… Tous ces noms ramènent à un objectif : l’accomplissement.

Comme le dit une citation : c’est dans l’adversité que l’on apprend à se connaître. Alors, pourquoi attendre ? L’essentiel pour bien commencer est de commencer à son niveau, en s’acceptant et sans se comparer aux autres.

Une fois notre niveau défini il convient de se fixer des défis et des challenges quotidiens. Une fois ceux-ci réalisés, il ne faudra de nouveaux avec un niveau supérieur et ainsi de suite…

Se fixer des challenges et les réussir va créer un profond sentiment d’accomplissement. Celui-ci va nous permettre de faire gonfler notre confiance en nos capacités et nous pourrons ainsi augmenter notre niveau petit à petit.

 

Changer son dialogue intérieur

 

Beaucoup de personnes qui n’ont pas confiance en elles ne se le permettent pas. Comment ? Simplement en se parlant de manière négative. La négativité n’est pas le bon dialogue interne que nous devons adopter.

Pour se faire, il est nécessaire de nous encourager et de nous aider. Interdiction de se juger ou de se dévaloriser, cela tue toute confiance en nous. Un bon dialogue intérieur se veut d’être positif, affirmatif et tolérant.

Le dialogue intérieur est très étudié par les sportifs de haut niveau et les militaires lors de combats. Celui-ci permet de vaincre ses peurs et également de nous donner beaucoup de courage et de soutien.

 

Changer notre posture

 

Comme Tony Robbins le dit souvent, notre physiologie impact notre mental et inversement. Il faut savoir que notre corps est à l’image d’un grand bateau et que le gouvernail est dans notre cerveau et le capitaine dans notre ventre (pour nos émotions).

Il convient donc de changer la structure du bateau pour que celui-ci flotte vite, soit beau et résistant. Se tenir droit et faire attention à notre posture est aussi un moyen de prendre soin de nous et d’augmenter notre compassion envers nous-mêmes.

C’est une technique qui ne demande quasi aucun effort, juste de l’attention !

L’impact inconscient de notre posture est très fort. Il agit sur nous et sur les ceux qui nous regardent. En adoptant une posture adéquate, il nous sera bien plus simple de capter les bonnes énergies, bonnes remarques et pourquoi même les bonnes personnes.

 

Se concentrer sur nos réussites

 

Un peu plus haut, j’ai parlé du sentiment d’accomplissement. Ce sentiment est d’une importance capitale. C’est celui qui ancre en nous une confiance profonde. C’est donc la raison pour laquelle il faut l’entretenir et ce tous les jours.

Pour se faire, c’est très simple. Il suffit prendre un cahier et un crayon. Il nous faut noter matins et soirs dans celui-ci se dont nous sommes fiers d’avoir accompli. En le notant, il est important d’en ressentir les effets pour chacune de nos réussites.

Gardons à l’esprit qu’il n’y a pas de petites victoires. Chaque chose que nous éprouvons comme une réussite se doit d’être considérée avec une grande importance.

C’est avec ce sentiment que nous avançons malgré les éventuelles tempêtes, alors ne nous en lassons pas !

 

Pour conclure

 

Il existe donc plus d’une excuse pour avoir confiance en soi et plus d’une technique pour la construire. Il faut bien toutes les essayer et se concentrer sur celles qui marchent le mieux avec nous.

Gardons en tête qu’une grande confiance en soi se forme avec le temps. Mais nous pouvons dès aujourd’hui participer à sa construction et déjà ressentir un sentiment d’accomplissement !

Comment gérer son stress avant un match

Comment gérer son stress avant un match

Quel que soit le sport que nous pratiquons, les matchs restent stressants par leurs enjeux. Conserver une place de titulaire, la victoire, le challenge, beaucoup de facteurs peuvent nous mettre la pression.

 

Le stress d’avant match est subjectif selon chacun d’entre nous. Le problème c’est que certains sports ne permettent pas de l’extérioriser. Je vais donc présenter dans cet article plusieurs techniques simples et efficaces pour canaliser son énergie.

 

Ainsi que transformer son stress en motivation.

 

Pourquoi gérer son stress avant un match ?

 

Le stress d’avant match peut conclure sur simplement deux effets. Le premier est la perte d’énergie associée au doute. Ces facteurs peuvent causer un manque de confiance en nous et atteindre notre niveau technique et ainsi gâcher notre match.

Le deuxième est  une motivation et une confiance en soi illimitée. Le deuxième effet reste celui que nous voulons atteindre. Nous l’appelons également : le bon stress.

C’est donc ce bon stress que nous allons chercher à obtenir avec des techniques simples et efficaces que je vais présenter dans cet article.

 

Écouter de la musique

 

Je commence par cette technique, car c’est sûrement la plus simple pour gérer son stress. Cette technique est pratiquée par plein de sportifs de haut niveau.

Elle permet de transformer notre état émotionnel. Lorsque l’on écoute de la musique avant un match on le fait pour deux raisons : se calmer ou se donner du courage, se motiver.

Chacun sait ce dont il a besoin selon ces deux influences émotionnelles. Je tiens juste à ajouter qu’il faut faire attention au timing auquel nous gérons nos émotions avec la musique.

Je m’explique, il reste important de ne pas être trop calme en commençant le match, car on peut ainsi se laisser surprendre par son intensité et avoir du mal à nous réveiller.

Et pour le fait de se motiver, il faut prendre garder à ne pas épuiser toute notre énergie avant même que le match commence.

 

Écouter de la musique reste une excellente méthode à condition de gérer son timing et de savoir ce que nous recherchons, de la motivation ou du calme.

Je conseille de commencer à écouter la musique à l’entrée dans le vestiaire pour un réveil émotionnel puissant juste avant le match.

 

Respirer et se décontracter

 

Pour jouer notre match, il reste essentiel d’utiliser nos muscles. Ceux-ci se fatiguent, nous pouvons ressentir des crampes et des contractures et si nous allons trop loin une déchirure.

Ses maux physiques et musculaires sont causés par une contraction trop importante de nos muscles. Pour éviter cela et garder un maximum d’énergie pour l’épreuve, il faut se détendre au niveau musculaire.

Afin de parvenir à le faire, nous pouvons pratiquer des exercices de respiration en prêtant attention à la détente progressive de notre corps.

Cette technique peut nous faire éviter bon nombre de claquages et autres blessures. Lorsque notre corps est contracté, nous avons moins d’énergie et nous sommes moins souples.

Pour cela, inspirer longuement et lentement par le nez et expirer longuement par la bouche pendant 5 à 10 minutes.

 

Afin d’éviter les blessures musculaires et garder l’ensemble de l’énergie dans nos muscles, il faut pratiquer des exercices de respiration pour détendre notre corps.

 

Éviter d’écouter les déchets émotionnels

 

Certains de nos coéquipiers peuvent êtres tellement stressés que leurs comportements en deviennent toxiques pour le moral de l’équipe donc le notre.

Il reste alors important de voir comment tout le monde se prépare et gère son stress d’avant match. Il faut donc s’éloigner de ces personnes, du moins avant le match.

Ces personnes peuvent être celles qui disent qu’il est impossible de gagner le match, que l’on n’est pas préparé ou que nous sommes trop endormis. Il faut également s’éloigner des trop excités, car ils peuvent nous stresser si l’on compare notre motivation à la leur.

Tout le monde ne prépare pas son match de la même manière.

 

Choisir avec qui parler avant un match et qui écouter peut nous éviter des peurs et un stress inutile. Beaucoup de comportements et attitudes de coéquipiers peuvent être toxiques et augmenter notre niveau de stress.

 

Se créer une bulle d’avant match

 

Plus le match approche, plus nous devons être concentrés et rentrer dans celui-ci.

L’expression de se mettre dans sa bulle est communément utilisée dans le sport. Se créer une bulle reste plus facile dans un sport individuel que collectif. La création de cette bulle doit être progressive afin de pouvoir se connecter à nos émotions et aller chercher notre motivation et vaincre notre stress.

Cette bulle que nous créons doit surtout être une bulle de confort et de confiance. En nous mettant dans une bulle de confiance, nous diminuons fortement notre stress.

Pour me créer cette bulle, je conseille de se concentrer sur ce que nous savons faire techniquement.

De plus, se rappeler de beaux moments que nous avons vécu et les plus belles actions que nous avons pu effectuer auparavant. Dans cette bulle nous devons être notre meilleur ami et nous donner le droit de réussir tout autant que le droit d’échouer.

 

Manger correctement

 

Le stress est très énergivore, il reste donc important de bien s’alimenter pour ne pas être en panne lors de notre match.

Pour bien me nourrir, je conseille de manger des féculents 2 heures avant le match. Les féculents permettent un grand apport calorique et énergétique.

Leur effet long terme permet d’avoir de l’énergie pendant toute la durée du match.

Juste avant celui-ci nous pouvons manger des sucres rapides pour permettre un effet immédiat. En mangeant correctement nous laissons moins de place au stress. Pourquoi ?

Car en détenant l’énergie nécessaire pour lutter contre celui-ci nous pouvons facilement l’accepter et le faire disparaître avec moins de difficultés.

 

Une bonne alimentation aide toujours à lutter plus efficacement contre le stress. De plus, il reste important de savoir comment s’alimenter en optimisant notre apport énergétique pour notre match.

 

Pour conclure

 

Le stress reste énergivore avant un match, il est donc nécessaire de s’en servir et de ne pas le subir.

En nous en servant comme force et motivation, nous pouvons ainsi gagner de l’énergie et ne pas en perdre pour être plus performants et meilleurs dans notre match.