Créer sa propre chance

Comment construire sa propre chance

” Si seulement j’avais de la chance….”

On s’est tous déjà demandé cela, moi le premier.

Mais quand on est stressé, c’est différent.

On a l’impression que le monde est contre nous.

Tout devient une épreuve.

Les choses simples se compliquent, au quotidien.

Nos motivations s’éteignent….

Comment être chanceux dans un tel contexte ?

On ne peut pas l’être.

Car avec le stress, la chance n’existe pas.

La chance à 3 sens :

  1. Une circonstance : favorable ou défavorable.
  2. Une possibilité : une hypothèse.
  3. Une aubaine : le fruit du hasard.

Parmi ces 3 sens, 1 seul est à notre portée.

Notre circonstance.

Elle est favorable ou défavorable.

Comme le stress, elle possède 2 faces.

Eustress (bon stress) et Distress (mauvais stress, détresse).

Le stress peut donc être une énergie positive.

On ne parle alors plus de chance, mais de choix.

Il nous faut choisir quel impact le stress à sur notre vie.

Mais comment choisir ?

Il nous faut agir.

En mettons en place les bonnes actions, celles qui nous font du bien.

Là notre stress nous aidera à faire plus et vivre mieux.

Car le stress peut aussi être ton ami.

À toi d’entretenir cette amitié.

Oublis le fer à cheval.

Arrêtes de chercher le trèfle à 4 feuilles.

N’attends plus d’arc en ciel, d’étoile filante…

Construis ta chance en agissant pour ton bien-être, au quotidien.

Dès aujourd’hui.

La prison des stressé(e)s

La prison de l'esprit

Le stress prive de beaucoup de libertés.

Ces libertés reviennent souvent avec le temps mais pour certains ce n’est plus le cas.

Au vue du nombre de personnes atteintes par le stress de nos jours, la liberté est devenue un luxe.

Et pourtant…

Nous sommes bien plus libres que les peuples opprimés.

C’est pour cette raison que beaucoup risquent leurs vies pour venir en France.

Ils ne savent pas que bon nombre de français eux aussi sont opprimés.

Seulement, cette dictature est invisible.

Pas de propagande, pas d’armée, pas de guerre.

Mais un slogan résonne…

” Je suis stressé(e). “

Le stress est un dictateur pour beaucoup de français.

Il contrôle nos comportements, nos attitudes et même nos pensées.

Nous nous retrouvons alors prisonniers de notre propre esprit.

Mais toute prison à sa fenêtre, il nous suffit de la trouver.

Mais comment faire quand on ne voit aucune lumière ?

Il faut chercher…

Chercher un échappatoire comme si notre vie en dépendait, car pour certains c’est le cas.

Beaucoup la cherchent depuis des années en vain.

Et ce n’est pas la bonne méthode.

Lorsque nous avons construit notre propre prison nous en détenons les plans.

Il nous faut simplement trouver la faille de celle-ci.

Il faut construire sa liberté, personne ne pourra le faire pour nous.

Une évasion, ça se prépare.

Il faut de la patience.

Il faut un plan.

Puis surtout, il faut agir.

Sortir de notre zone de confort, un peu plus, au quotidien.

Là notre esprit n’a aucun pouvoir car nous dépassons ses frontières.

Derrière ses frontières se trouve un sentiment unique.

La liberté.

Le grand retour ! (enfin)

Le grand retour

Après des mois de réflexion, il est grand temps d’annoncer le retour du blog (et pas qu’un peu).

Beaucoup de choses ont changé.

Du minimalisme 

À commencer par le design, il sera simple et minimaliste. Je souhaite me concentrer sur le fond plus que sur la forme.

Il est important que la lecture soit simple et rapide.

C’est la raison pour laquelle tout a changé dans le contenu…

La fin des articles longs

Les articles longs et interminables ne sont pas la tasse de thé de tout le monde.

Je l’ai bien compris.

J’ai donc décidé d’innover.

Des articles, des phrases et des sujets plus courts.

Des sujets originaux

Là est l’important.

J’ai décidé de me lâcher sur les sujets.

Moins de tabous, plus de transparence et d’honnêteté.

Je parlerai du stress comme personne ne le fait en France.

Des conseils privés

J’ai lancé mes propres emails privés.

Tu y trouveras tout mon meilleur contenu et mes conseils les plus précieux.

J’y écris le contenu le plus intime, sur moi et sur les autres.

Je ne peux pas montrer ça à tout le monde…

Pour les recevoir, il te suffit juste de t’y abonner.

C’est tout !

Mes réseaux sociaux

J’ai décidé d’ouvrir mes réseaux sociaux à ceux qui souhaitent me suivre et échanger avec moi.

J’ai donc mis les liens directement sur le site.

N’hésite pas à me contacter.

Youtube ? Je verrais d’ici septembre selon les besoins de l’audience.

Derniers travaux 

Je suis en train de créer une bibliothèque et une boutique ?

Elles serviront de ressources pour bon nombre de livres et d’objets.

Tous différents, mais avec un objectif en commun : tuer le stress !

Plus que jamais prêt

Ces derniers mois, j’ai tellement appris…

Il me tarde de te partager tout ce que j’apprends et t’aider !

Il n’est jamais trop tard pour apprendre et encore moins pour gérer son stress.

Une ambition

J’ai pour ambition de devenir le premier blog en France sur le stress.

Je souhaite aider le plus de personnes possible.

On peut le faire, ensemble.

Pour cela :

  • Abonne-toi aux Emails Privés.
  • Partage le blog, les articles et les emails sur les réseaux sociaux pour tes ami(e)s.
  • N’hésite pas à m’envoyer les sujets dont tu aimerais que je parle !

Je peux compter sur toi ?

3 Techniques pour être plus résilient

résilience

D’un point de vue scientifique, la résilience se traduit comme la réponse d’un objet ou d’un vivant à un événement l’ayant impacté et transformé. Cet aspect de transformation est essentiel à retenir en ce qui concerne la résilience.

Les scientifiques étudient donc par ce biais le des réactions de divers matériaux, leurs réactions à des procédés les ayant impacté. Ils pourront ainsi déterminer les procédés qui ont le plus impacté et ceux pour lesquels les matériaux de base ont su résister.

Il en est de même avec notre stress, nos angoisses et les événements négatifs que nous pouvons rencontrer. La résilience va être notre réaction et nos réponses à l’ensemble de ces événements sur le long terme. Être résilient, c’est donc développer une capacité d’absorption de traumatismes pour, par la suite, revenir à la situation initiale ou même évoluer.

 

La résilience est l’explication derrière de multiples succès de célébrités, sportifs ou encore hommes politiques. Ceux-ci ont su adapter et tirer parti d’événements difficiles pour progresser.

 

Je t’explique donc 3 techniques de base pour devenir plus résilient au quotidien.

 

1 – Voir sur le long terme

 

Nous n’arrivons souvent pas à gérer notre stress, car celui-ci nous pose un problème immédiat et nous n’en voyons pas la résolution et la fin. Lorsque nous faisons par exemple une crise d’angoisse, nous sommes dans un état de survie et de panique qui ne permet pas à notre cerveau de penser correctement.

Notre raison ne peut donc pas se rendre compte que cet état n’est en rien une chose qui peut-être dangereuse. Après réflexion certaines personnes ont traversé des centaines de crises d’angoisse sans jamais en mourir. Le problème est que sur le moment notre raison ne peut pas faire parvenir ce message qui nous rassurerait.

C’est la raison pour laquelle il est important dans la gestion de notre stress d’avoir une vision long terme.

C’est lorsque l’on comprend que même si notre stress peut durer quelques minutes, quelques heures ou même quelques jours, ce n’est pas pour autant que notre futur sera aussi fait de stress. Voir plus loin que notre état émotionnel et certaines difficultés vont nous permettre de réduire considérablement leurs impacts.

Par la réduction de ces impacts, nous serons plus à même de les traiter et de les gérer.

 

La vision sur le long terme nous offre la possibilité d’embrasser l’acceptation et de ne pas subir notre état à l’instant T. Comme simple technique, il est pratique de se demander si dans 5 ans notre l’état actuel sera encore là.

 

2 – Pratiquer l’acceptation

 

Les personnes résiliantes ont une attitude d’acceptation hors norme. Personne ne naît avec des facilités où une telle attitude prédéfinie. C’est une capacité mentale que nous pouvons développer tout au long de notre vie et facilement.

Accepter nous permet déjà d’économiser une quantité importante d’énergie que nous pourrons investir dans la gestion de notre stress. Accepter les situations ne veut pas forcément dire les subir.

Accepter c’est avant tout prendre conscience des événements et éditer les limites de leurs impacts. Après avoir défini le cadre, l’acceptation passe obligatoirement par de la patience ainsi que de la compassion envers nousmêmes.

Une fois cela de fait, toute situation difficile le sera déjà l’être beaucoup moins. Accepter un état c’est donc ne pas vouloir lutter contre. Par l’arrêt de cette lutte, nous sortons ainsi de notre négativité et nous arrêtons de combattre un ennemi qui est en nous-mêmes.

L’arrêt de ce combat nous permettra de trouver plus facilement la paix et une sérénité intérieure.

 

L’acceptation de ne plus subir c’est accepter avant tout de définir et encadrer les situations difficiles. Ainsi, nous pouvons prendre conscience de ce qui se passe réellement et mieux gérer nos réactions pour mieux gérer notre stress.

 

3 – Passer à l’action

 

Une personne résiliante est comme tout le monde et passe évidemment du temps à réfléchir. La seule différence que celle-ci possède avec la majorité est qu’elle limite la réflexion et laisse place à l’action. En préférant agir plutôt que penser, celle-ci arrive plus facilement à s’ancrer dans le moment présent et à occuper son esprit.

Par une telle disposition mentale, elle a beaucoup plus de facilités à ne pas se concentrer sur son stress ou les aspects négatifs de sa vie. C’est lorsque l’on s‘ennuie nous restons dans le doute et l’insatisfaction et que le stress frappe fort.

Passer à l’action et agir nous permet en outre de ne pas subir les pensées négatives de notre stress qui profite de notre ennui. Agir permet également d’évoluer et de progresser.

Afin de mettre en place des résultats concrets. Il est donc nécessaire de prioriser l’action à la réflexion quitte à se tromper. En agissant ainsi nous laissons moins de place à notre stress dans notre tête et nous nous permettons de nous exprimer pleinement.

 

Agir plutôt que penser voilà la formule de la résilience. Toute action n’est pas parfaite, le perfectionnisme favorisera toujours une procrastination qui accueillera par la suite le stress, l’angoisse et l’anxiété.

Comment le stress amène-t-il la dépression ?

stress, dépression

Beaucoup de personnes qui ont pu expérimenter un passage dépressif ou une dépression ont en généralement tout d’abord connu le stress, l’anxiété et l’angoisse.

L’ensemble de ces émotions et de ses états, s’ils sont prolongés sur le long terme peuvent nous morfondre dans un état dépressif.

Tout d’abord, il faut savoir que cela n’est pas grave en soi. L’important est de comprendre le mécanisme pour voir comment la dépression n’est en fait qu’un résultat et non une fatalité.

Le plus important n’est pas de savoir pourquoi cela nous arrive à nous, mais de savoir comment cela est arrivé.

Par cette reconnaissance,  nous pourrons donc savoir plus facilement comment nous en sortir et ainsi gagner du temps et de l’énergie.

 

Un résultat et non une fatalité

 

La dépression est un mécanisme qui se développe sur le long terme ou le moyen terme. Elle peut aussi être créée directement par un traumatisme important.

Si son arrivée est brutale à cause d’un traumatisme il est nécessaire de consulter des spécialistes pour nous aider à délimiter et comprendre cet état. En revanche, nous sommes responsables du développement de cette dépression par un manque de gestion de notre stress, nous pouvons nous-mêmes régler cet état.

Le pouvoir que nous avons de créer la dépression nous donne également l’opportunité de la faire disparaître et de revivre normalement. C’est par la négativité que nous entretenons au quotidien que nous formons petit à petit un état dépressif.

Cet état est majoritairement dû à de l’anxiété et du stress chronique. Il est donc nécessaire de gérer notre stress au quotidien pour ne pas tomber dans les griffes de la dépression.

 

Lâcher prise reste essentiel pour la gestion de notre stress, mais nous ne devons en aucun cas nous laisser aller et dominer par celui-ci.

 

Tout le monde est concerné

 

Tout le monde peut faire une dépression. Il n’existe aucune personne invincible à un état dépressif. Une dépression peut toucher n’importe qui, à n’importe quel moment de sa vie.

Il est donc important de comprendre que tout le monde est concerné et que nous ne sommes donc pas seuls si nous traversons un passage dépressif.

Nous pouvons nous faire aider par des personnes expérimentées qui ont réussi à s’en sortir. Ces personnes vous aideront par des conseils pratiques et précis. Elles nous apporteront également par leurs histoires et leurs témoignages la preuve que s’en sortir est possible.

Il faut également comprendre qu’un passage dépressif résolu participe à un épanouissement hors du commun.

Pour s’épanouir ce passage n’est pas obligatoire, mais apporte énormément lorsque celui-ci est résolu.

 

Tout le monde est donc concerné par la dépression. Nous ne savons pas quand, où et comment elle peut nous atteindre. La seule chose sur laquelle nous devons nous concentrer et le fait de savoir gérer nos émotions, nos réactions ainsi que notre stress au quotidien pour nous préparer de la meilleure des manières.

 

Négliger notre équilibre

 

Comme je l’ai annoncé précédemment dépression est un état qui se développe sur le moyen et le long terme via de l’angoisse et du stress chronique. Le stress chronique est toujours le facteur qui perturbe notre équilibre au quotidien.

Cet équilibre est l’élément sur lequel nous devons nous concentrer afin de nous sentir bien avec nous-mêmes et avec les autres. Il est possible et même évident que celui-ci soit perturbé par de multiples tracas par nos interactions, relations et et nos actions.

Nous ne pouvons pas contrôler l’ensemble de la négativité que nous pouvons rencontrer.

Il nous reste donc encore une fois à contrôler nos réactions face à ces éléments. Il faut garder pour mission la conservation de cet équilibre au quotidien qui nous permet d’avancer avec un maximum d’énergie et de simplicité. Si cet équilibre est perturbé, ce n’est pas grave tant que nous gérons nos réactions.

En revanche, si nous ne gérons pas nos réactions et que notre équilibre est perturbé sur une trop longue période celui-ci peut s’écrouler.

 

C’est lorsque nous perdons notre équilibre qu’il nous faut grande quantité d’énergie pour le reconstruire. Cette expérience peut nous aider à comprendre l’importance de l’équilibre et de sa gestion.

 

Pour conclure

 

En conclusion, nous pouvons noter que tout le monde est concerné par la dépression et par la négativité. Personne n’est invincible à cela, mais tout le monde peut gérer ses réactions.

Il est donc important de se concentrer sur la gestion des réactions et non sur l’état en lui-même.

La construction et la fabrication de la dépression est un processus de moyen et long terme que nous entretenons mentalement. Il est essentiel de casser ce rythme d’entretien pour ne pas tomber dans un état dépressif.

Pour terminer, l’importance de notre équilibre ne doit pas être sous-estimée. Notre mission est alors de garder cet équilibre par la gestion de nos réactions.