Comment vaincre nos peurs les plus profondes

Comment vaincre nos peurs les plus profondes

 

Nos peurs sont à l’origine de notre stress, de nos crises d’angoisse ainsi que notre anxiété. les comprendre dans leur fonctionnement ainsi que dans leurs origines est nécessaire pour les gérer au mieux. Il nous faut comprendre qu’une peur ne naît jamais de façon hasardeuse. L’ensemble de nos peurs sont personnelles, elles peuvent évoluer selon nos expériences et nos conditions de vie. Pour les maîtriser nous allons donc voir dans cet article comment s’y prendre de manière simple. je vais aussi expliquer dans cet article comment certaines d’entre elles elle se transformer en phobies et nous bloquer en nous privant d’épanouissement.

 

Cet article va t’aider à maîtriser les changements et les évolutions qui concernent tes peurs. Il te permettra aussi de leur faire face et de les conquérir en les coupant à la racine. Car il faut toujours garder à l’esprit que nos peurs sont ce qui nous empêche de vivre au quotidien.

 

Pourquoi vaincre nos peurs ?

 

Vaincre nos peurs c’est avant tout du progrès. La notion de progrès est une notion essentielle pour notre espèce, qui est celle de l’homme,  et pour notre vie. Nous progressons pendant toute la durée de notre passage sur terre et nous faisons avancer les choses en même temps que nous avançons. Il nous est donc important de progresser quotidiennement et cette évolution passe par l’affrontement et la maîtrise de nos peurs. Celles-ci chercheront à nous faire stagner ou à stopper notre épanouissement. Il en est tout simplement hors de question. Il nous faut maîtriser nos peurs afin de maîtriser notre vie et donc de nous maîtriser. La maîtrise de soi reste donc l’affrontement de nos peurs les plus profondes. Cette maîtrise s’apprend, se développe et se transmet.

 

Dans la vie il est important d’avancer coûte que coûte. Comme dirait Martin-Luther-King si tu ne peux pas marcher vol sinon nage ou encore rampe : reste en mouvement. Cette notion de mouvement constant à permis d’assurer la pérennité de notre espèce, siècles après siècles, depuis des milliers d’années. Nous ne devons dans aucun cas casser ce rythme.

 

D’où viennent-elles ?

 

Pour commencer il est important de comprendre d’où viennent nos peurs. Cette compréhension passe par une analyse de leur provenance physique et mentale. Du point de vue de notre corps, le lieu de résidence de nos peurs qui provoquent ,chez nous, des réactions comme le stress est notre amygdale. Celui-ci se situe au centre de notre cerveau. C’est la plus vieille partie de notre cerveau conserver depuis la préhistoire, on l’appelle aussi la partie reptilienne du cerveau. Cette partie du cerveau nous envoie des informations grégaires à savoir : manger, se reproduire, dormir et survivre ( se battre). L’amygdale ne travaille pas seul, il utilise notre imagination qui se situe dans notre cortex préfrontal pour nous faire imaginer de terribles scénarios. Ces deux parties du cerveau travaillent en collaboration sur la fabrication et la transmission de nos peurs.

 

Il faut donc comprendre que nos peurs sont le résultat d’un processus biochimique. Celui-ci atteint notre physiologie et notre mental. Il est donc difficile de les faire disparaître car c’est un héritage qui nous vient tout droit de la préhistoire. Nous allons donc faire preuve de gestion et non de lutte.

 

Des armes d’autodéfense redoutables

 

Nos peurs possèdent des armes d’autodéfense très sophistiquées et très puissantes. En premier lieu nous pouvons citer le stress, celui-ci va avoir un effet immédiat et choc pour nous plonger dans un état de survie. L’angoisse et ses crises vont être plus violentes que le stress lorsque celui-ci est accumulé sur le long terme et n’est plus gérable. Pour terminer les peurs utilisent l’anxiété pour nous affaiblir et nous faire rentrer dans un cercle vicieux de stress constant. La flemmardise et la procrastination sont deux armes bien camouflées qui appartiennent à nos peurs. L’ensemble des outils que nos peurs utilisent pour nous empêcher de nous épanouir sont diversifiés et ingénieux. Elle agit dans l’ombre sous la forme de pensées, pulsions et de comportements.

 

Comprendre le mécanisme de nos peurs c’est avant tout comprendre les armes que celles-ci emploient contre nous et notre épanouissement. Il nous faut maintenant prendre conscience que ces états ne sont que le résultat de peurs profondes plus ou moins bien dissimulées.

 

Le seul moyen de les faire disparaître

 

Faire disparaître nos peurs sur le long terme et pour toujours, c’est avant tout diminuer l’impact des messages que nous envoie notre amygdale. Afin de réussir cette réduction et moins être influencés par nos peurs il faut nous y confronter. Au début, cela sera très difficile, quand nos peurs seront présentes nous n’aurons que peu de résistance pour leur faire face. lorsque l’on n’est pas ce processus d’évolution il ne faut jamais abandonner. Étapes par étapes nous construiront une résistance bien plus importante enfin de procéder à des affrontements plus conséquents jusqu’à ce que ceux-ci ne nous impressionnent plus.

La seule méthode au monde qui permet de gérer nos peurs reste donc de les affronter. C’est lorsque notre cerveau comprends que nos peurs ou croyances limitantes ne répondent pas à nos scénarios imaginaires qu’il construit notre résilience. Sur le long terme être résilient permet la maîtrise de soi et celle de notre environnement.

 

Beaucoup de livres, films ainsi que des vidéos mettent en scène des héros qui affrontent leurs peurs et arrivent à trouver le bonheur. Les messages que cela renvoie sont vrais mais ils nous semblent faux. La seule raison de notre jugement est que nous ne sommes pas capables d’en faire autant dans nos vies. Il nous convient donc dès aujourd’hui de commencer à affronter petit à petit nos peurs au quotidien.

 

Pour conclure

 

Il est capital après la lecture de cet article d’intégrer le fait que nos peurs nous indiquent le chemin à prendre. Maintenant que tu as compris d’où viennent nos peurs tu sais qu’il ne sert à rien de lutter pour vouloir les faire disparaître. Le seul moyen de s’en sortir vis-à-vis d’elles est de les gérer par la diminution des messages que notre amygdale nous envoie. Cette diminution se construit par une seule et simple thérapie : affronter nos peurs.