3 Techniques pour devenir plus résilient

3 Techniques pour devenir plus résilient

 

D’un point de vue scientifique, la résilience se traduit comme la réponse d’un objet ou d’un vivant à un événement l’ayant impacté et transformé. Cet aspect de transformation est essentiel à retenir en ce qui concerne la résilience. Les scientifiques étudient donc par ce biais le des réactions de divers matériaux, leurs réactions à des procédés les ayant impacté. Ils pourront ainsi déterminer les procédés qui ont le plus impacté et ceux pour lesquels les matériaux de base ont su résister. Il en est de même avec notre stress, nos angoisses et les événements négatifs que nous pouvons rencontrer. La résilience va être notre réaction et nos réponses à l’ensemble de ces événements sur le long terme. Être résilient, c’est donc développer une capacité d’absorption de traumatismes pour, par la suite, revenir à la situation initiale ou même évoluer.

 

La résilience est l’explication derrière de multiples succès de célébrités, sportifs ou encore hommes politiques. Ceux-ci ont su adapter et tirer partie d’événements difficiles pour progresser.

 

Je t’explique donc 3 techniques de base pour devenir plus résilient au quotidien.

 

1 – Voir sur le long terme

 

Nous n’arrivons souvent pas à gérer notre stress car celui-ci nous pose un problème immédiat et nous n’en voyons pas la résolution et la fin. Lorsque nous faisons par exemple une crise d’angoisse, nous sommes dans un état de survie et de panique qui ne permet pas à notre cerveau de penser correctement. Notre raison ne peut donc pas se rendre compte que cet état n’est en rien une chose qui peut-être dangereuse. Après réflexion certaines personnes ont traversé des centaines de crises d’angoisse sans jamais en mourir. Le problème est que sur le moment notre raison ne peux pas faire parvenir ce message qui nous rassurerait. C’est la raison pour laquelle il est important dans la gestion de notre stress d’avoir une vision long terme. C’est lorsque l’on comprend que même si notre stress peut durer quelques minutes, quelques heures ou même quelques jours, ce n’est pas pour autant que notre futur sera aussi fait de stress. Voir plus loin que notre état émotionnel et certaines difficultés va nous permettre de réduire considérablement leurs impacts. Par la réduction de ces impacts nous serons plus à même de les traiter et de les gérer.

 

La vision sur le long terme nous offre la possibilité d’embrasser l’acceptation et de ne pas subir notre état à l’instant T. Comme simple technique, il est pratique de se demander si dans 5 ans notre l’état actuel sera encore là.

 

2 – Pratiquer l’acceptation

 

Les personnes résiliantes ont une attitude d’acceptation hors norme. Personne ne naît avec des facilités où une telle attitude prédéfinie. C’est une capacité mentale que nous pouvons développer tout au long de notre vie et facilement. Accepter nous permet déjà d’économiser une quantité importante d’énergie que nous pourrons investir dans la gestion de notre stress. Accepter les situations ne veut pas forcément dire les subir. Accepter c’est avant tout prendre conscience des événements et éditer les limites de leurs impacts. Après avoir défini le cadre, l’acceptation passe obligatoirement par de la patience ainsi que de la compassion envers nousmême. Une fois cela de fait, toute situation difficile le sera déjà l’être beaucoup moins. Accepter un état c’est donc ne pas vouloir lutter contre. Par l’arrêt de cette lutte nous sortons ainsi de notre négativité et nous arrêtons de combattre un ennemi qui est en nous-même. L’arrêt de ce combat nous permettra de trouver plus facilement la paix et une sérénité intérieure.

 

L’acceptation de ne plus subir c’est accepter avant tout de définir et encadrer les situations difficiles. Ainsi, nous pouvons prendre conscience de ce qui se passe réellement et mieux gérer nos réactions pour mieux gérer notre stress.

 

3 – Passer à l’action

 

Une personne résiliante est comme tout le monde et passe évidemment du temps à réfléchir. La seule différence que celle-ci possède avec la majorité est qu’elle limite la réflexion et laisse place à l’action. En préférant agir plutôt que penser, celle-ci arrive plus facilement à s’ancrer dans le moment présent et à occuper son esprit. Par une telle disposition mentale, elle a beaucoup plus de facilités à ne pas se concentrer sur son stress ou les aspects négatifs de sa vie. C’est lorsque l’on s‘ennuie nous restons dans le doute et l’insatisfaction et que le stress frappe fort. Passer à l’action et agir nous permet en outre de ne pas subir les pensées négatives de notre stress qui profite de notre ennui. Agir permet également d’évoluer et de progresser. Afin de mettre en place des résultats concrets. Il est donc nécessaire de prioriser l’action à la réflexion quitte à se tromper. En agissant ainsi nous laissons moins de place à notre stress dans notre tête et nous nous permettons de nous exprimer pleinement.

 

Agir plutôt que penser voilà la formule de la résilience. Toute action n’est pas parfaite, le perfectionnisme favorisera toujours une procrastination qui accueillera par la suite le stress, l’angoisse et l’anxiété.